»C’est un homme, » subie et tais-toi.

 »C’est un homme, » subie et tais-toi.

« C’est un homme ». Une expression que j’ai entendue toute ma vie, et qui jusqu’à aujourd’hui me donne toujours autant envie de crier de rage: ET?

« C’est un homme » est généralement la justification qu’utilisent la plupart des personnes que je connais pour justifier l’injustifiable. Bien, si vous avez déjà lu un des articles que j’ai écrits sous cette rubrique, vous savez que, soit, je vais vous raconter une histoire, soit je vais prendre des exemples ou même les deux.

Un de mes plus vieux souvenirs conscients de cette expression que j’ai, remonte à mes treize ans. Quand une de mes cousines s’est plainte d’avoir été battue par son mari et qu’on lui a répondu, c’est ton mari, tu dois supporter.

Il y a encore quelques jours, j’ai eu ce que l’on pourrait presque qualifier de discussion très passionnante sur le sujet avec des amis. Je ne saurais dire comment elle a commencé exactement. Mais nous en sommes vite arrivés au point où j’ai lancé à une de mes amies qui se faisait houspiller par un autre: s’il te touche encore de manière inappropriée donnée lui une claque. Et la sacrilège, claquer un homme? Bref pour faire court l’ami en question a réagi à mon commentaire, en disant que si jamais je levais la main sur lui il me rendrait. Et quel n’a pas été ma surprise de voir une de nos amies en commun le soutenir en me disant: « c’est un homme hein. »

J’ai remis les choses en perspective en lui disant donc s’il un jour il me touche de manière inappropriée, et que je lui donne une claque. Il a le droit de me rendre? Elle m’a répété: « c’est un homme hein? » Autrement dit oui. Je n’ais pas le droit de le claquer parce que c’est un homme. Ce statut d’homme lui donne le droit d’être grossier, et moi en tant que femme d’être passive. Avec le recul, je ne crois pas qu’elle ait vraiment réalisé l’incongruité de la position qu’elle défendait.

Parce que si je suis son raisonnement. Si jamais à une fête ou une soirée OU N’IMPORTE où d’ailleurs, un ami à nous me touche de manière inappropriée, réagir avec violence n’est pas une option. Mais s’il ne comprend pas un simple non et le prend comme une minauderie de ma part et va plus loin, que faire? Oh laissez-moi deviner, je suis subie parce que bien sûr: c’est un homme.

Il te frappe parce que tu n’as pas fait à manger ou que tu n’as pas obéi assez rapidement à son goût: garer à toi si tu réagis après tout c’est un homme!

Il à droit à une éducation et pas toi? Pas grave c’est un homme.

Le nombre d’histoires rageantes que j’ai vécue et écoutée tout au long de ma courte vie. Le nombre de sévices physiques et psychologiques infligés aux femmes tout au long de leurs vie. Avec l’excuse qu’elle ne pouvait rien faire parce que: « c’était un homme » est tout simplement hallucinant. Nous avons été élevés dans une société qui fait des hommes des demi-dieux. Alors qu’en réalité c’est nous les femmes qui le sommes. Á quel moment un homme arrogant, violent, abusif, infidèle… etc est quelqu’un que l’on doit tolérer, excuser, voir même défendre?

Les hommes et les femmes ne sont pas égaux mais complémentaires. Alors tous ce qui vont lire mon article et transformer mes écris en quelque choses d’autres passé votre chemin, mon blog, ma rubrique, mon coup de gueule.

Cordialement,

Mamadou A.

Ps: Allah nous à donner à nous les femmes la possibilité de faire des miracles et l’un des plus grands est de donner la vie. Avoir en soi, un, deux, trois, quatre… coeurs, voir plus, en plus du nôtre qui battent à l’intérieur de nous. Alors de grâce et je ne parle pas ici aux hommes mais aux femmes arêtes de croire qu’il (homme avec petit ‘h’) à le droit de tout parce que c’est un homme. C’est tout le contraire ils (ces hommes) nous DOIVENT respect parce que:  »nous sommes des femmes ».

Un homme n’est pas un homme parce qu’il frappe une femme et ce peu importe les circonstances.

Un homme n’est pas un homme parce que la société lui donne droit à une éducation qu’elle refuse aux femmes.

Un homme n’est pas un homme parce qu’il touche plus qu’une femme pour le même travail.

Un homme n’est pas un homme parce qu’il a plusieurs petites amies, femmes, maîtresses etc…

Un homme n’est pas un homme parce qu’il a de l’argent.

Un homme n’est pas un homme parce qu’il pisse debout

etc…

un homme est un homme de par sa bonté, sa tolérance, sa patience, son honnêteté, son leadership, sa compassion, etc… Mais par-dessus tout à mes yeux, un homme est un homme de par sa piété.

 

Photo prise sur le net.



3 thoughts on “ »C’est un homme, » subie et tais-toi.”

  • Hummmm les choses k jaime on est en 2017 cad au 21s bref je nne vais pas trop mexister car hommes comme femmes daujoudhui chacun devrait savoir sa place et sy en tenir. La femme daujourdhui est tres differente de celle dhier car « sauto suffit » et a la possiblite doccuper les memes postes et davoir les memes droits dans la societe k lhomme vu quils sont productifs d la meme maniere (un peu par abus car la majorite quand il sagit d faire certains metiers on pense a notre maquillage ou a notre beaute bref…) . Le tu es une femme tais toi et subit hummm en 2017 si c ça ki te plains courage, moi j n pourrais j
    amais me taire face a certaines situations je me battrai jusqua y laisser ma vie s’il le faut et ca depend des situations…

      • Oui oui la je suis entierement daccord car dune part ça permet à la personne de mieux se sentir et savoir quon la rendue justice

Laisser un commentaire


Enjoy this blog? Please spread the word :)